vendredi 11 novembre 2011

A partir de maintenant, j'arrête !


On a beau dire qu'il n'y a plus de saison, plus de frontière, plus de famille-type, plus de ménagère de moins de cinquante ans, plus de pub après 20h, on a beau dire QUE, mais il reste des étapes, dans la vie. Et dans ma vie d'auteur jeunesse, il y a une étape que je viens de franchir (après l'étape "premier oui", l'étape "première dédicace", l'étape "avoir le droit sacré d'envoyer ses textes directement à la bonne personne", l'étape "voir un enfant lire son livre" et l'étape "j'ai vu mon bouquin à la Fnac", en plus de l'étape "recevoir un refus pour un texte qu'on n'a jamais écrit", bien sûr).
C'est l'étape "m'inscrire à la Charte des auteurs et illustrateurs pour la jeunesse".
Bon, ça n'est pas une garantie Label Rouge sur mes textes (nourris au grain, élevés en liberté), ni une médaille, mais plutôt un engagement. Celui de faire respecter le droit des auteurs.
Le droit à une relation cordiale et professionnelle avec les éditeurs. Le droit à ne pas entendre "estimez vous heureuse, on vous publie, vous aurez un beau petit livre à montrer à vos enfants avec votre nom dessus. Bon par contre, on n'a pas d'argent". Le droit à être traité comme un professionnel, et pas comme un éternel amateur qui s'amuse à écrire pour les enfants. Le droit à ne pas être arnaqué, éventuellement, mais ça, bien sûr, c'est une dérive qui n'existe pas.
L'engagement de respecter les droits des auteurs, donc, en commençant... par les siens ! Car défendre les droits des auteurs, ça n'est pas dire "tu as vu comme on nous traite, je suis contre" et signer ensuite dans l'excitation la plus totale un contrat absolument indigne de ce nom. En fait, adhérer à la Charte, c'est dire "à partir de maintenant, j'arrête."
Si nous réclamons tous les mêmes droits, alors ils deviendront la règle, et pas l'exception. C'est ça, l'idée.
Bref, ça valait un petit post sur ce blog, non ?
Pour en savoir plus... cliquez sur le logo !


13 commentaires:

  1. Très bien dit, je partage ton avis à 3000 % ! Que ta route dans la litt jeunesse soit longueeeeee et pleine de belles rencontres ;) Des bises

    RépondreSupprimer
  2. Super, et super article by the way!

    RépondreSupprimer
  3. tu leur a donné un exemplaire de chacun de tes livres? Et leur as tu donné une copie de tes contrats signés "avant"????

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour vos réactions :-)

    Nicole, si tu as besoin d'info, tout est expliqué sur le site de la Charte (d'où le lien, tu vois). Si l'objet de ton "commentaire" était de savoir si j'avais suivi la procédure, et bien oui, je l'ai suivie, pourquoi ne l'aurais-je pas fait ? J'ai donné un exemplaire d'un seul de mes livres et la plupart de mes contrats, comme on me l'a demandé.

    Ah oui, et sinon, un bonjour eu été sympathique au début de cette rafale de questions.

    RépondreSupprimer
  5. Bravo ! Il faut que je la signe moi aussi cette charte...
    Allez, je la remplis la semaine prochaine la feuille !
    Tu as tout dit ! (sauf que je ne comprends pas pourquoi tu ne veux pas travailler gratuitement... hé hé :D )

    RépondreSupprimer
  6. Oral validé aussi !

    Welcome madame :-)

    RépondreSupprimer
  7. :-)
    Chouette, je vais pouvoir briguer un beau poste dans la fonction d'écrivain public alors ^^

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Gaëlle, ou plutôt bonsoir...
    Je suis spontannée et pas compliquée... Et certainement pas l'esprit mal tourné... Je dois apprendre qu'on ne lit pas nécessairement mes coms avec le ton et la bonne humeur que j'y mets...pfff!

    RépondreSupprimer