vendredi 19 mai 2017

Tout va bien à Gien


Ceci n'est pas une carte postale.
Ceci est la vue de la chambre d'hôtel.

A part ça, tout va bien. A Gien. 
Hier, j'ai eu le plaisir de rencontrer la classe de CE1 de l'école Sainte-Geneviève, qui a travaillé sur mon album "Le dictionnaire de Bric et de Broc".





Ils ont créé leur propre dictionnaire, en associant au hasard, comme Bric et Broc, un mot et une image.
C'est ainsi que l'on apprend que la chaise est un animal doux qui fait "bêê", et que le livre est un truc qu'on fait tourner autour du ventre (vous ne le saviez pas ?).

L'après-midi, je suis allée voir les CP de l'école des Montoires. La maîtresse était malade... et j'ai bien regretté de ne l'avoir rencontrée, car ses élèves ont été P-A-R-F-A-I-T-S.
Ils m'ont posé des tas de questions, je leur ai expliqué comment était fabriqués les livres et ils ont décidé de plier eux aussi des feuilles en huit, pour créer leur livre à eux ("mais ouiiiii !" a même crié un petit garçon, très enthousiaste, et visiblement ravi d'avoir découvert cette technique...).
Nous avons appris ce qu'était le dos d'un livre et aussi la tronche... euh, pardon, la tranche (dommage, la tronche d'un livre c'était drôle !).
La classe avait travaillé sur "Tao et Mina, le voleur de cartable", puis inventé des débuts d'histoires "à la manière de..." (moi).









Je suis repartie avec leur livre dédicacé, quelle chance !


Aujourd'hui, pas de photos, mais de belles rencontres au collège des Clorisseaux, autour d'Aristote in love, et un petit tour à l'école de Cuiry, dans la classe de CP, et c'était déjà fini !

Il ne nous reste plus, à mes collègues auteurs et à moi-même, qu'à affuter stylos et pinceaux pour une journée de dédicace demain samedi, à l'Espace Culturel de Gien !






mardi 16 mai 2017

comme le lapin d'Alice...



...Je suis en retard !

Ce blog est resté figé dans le temps depuis mars... Honte à moi.
Je ne vous ai pas raconté mes rencontres à Limoges, pourtant super chouettes, ni celles de Rouen, ni celles de Meudon... Mille pardons aux enfants qui pensaient peut-être voir des photos de leurs œuvres ici... je tacherai de mettre quelques photos tout de même dès que j'aurai un peu de temps !

Tout ça pour vous dire que jeudi et vendredi, je serai à Gien pour des rencontres scolaires, et que samedi 20 mai, je serai en dédicace, toujours à Gien !



samedi 25 mars 2017

Prix des Dévoreurs, la suite !


Cette semaine, retour à Evreux et ses environs, pour de nouvelles rencontres avec les classes dans le cadre du "Prix des Dévoreurs".

Que d'enthousiasme et de belles surprises !
La classe de l'école des Prés Verts, avec leur enseignante, Marie-Noëlle Le Meilleur, est arrivée déguisée en petits indiens et indiennes (à tresse !). J'espère qu'ils m'enverront les photos qui ont été prises !
Ils m'ont offert un recueil contenant leurs propositions de couvertures pour le roman...




(quelques exemples des couvertures réalisées par les enfants)


... Et ils avaient rédigé une réponse de Sacha à Léo (ça m'a bien rassurée d'apprendre que la lettre de Léo était bien arrivée), que j'ai trouvée très émouvante :

Ensuite, j'ai rencontré la classe de CM1-CM2 de l'école Maxime Marchand, dans la très belle médiathèque de St Marcel. Et là aussi, je suis repartie les bras chargés de jolies surprises !
Tout d'abord, un carnet "Les mots de Léo" (dans mon roman, Léo collectionne les mots, compliqués, les mots qui riment, etc.), dont voici quelques pages : 





(j'aime beaucoup le mot "effaceur" à moitié... effacé !)


Et aussi un carnet de dessins, des textes, des acrostiches sur le titre du roman...





(les passagers du tapis roulant du métro, que Léo compare à des "poissons panés"...)



et même... une ORDONNANCE !



Qui fait écho à la page 23 du roman :


Mention spéciale pour cette super idée (et merci aux parents médecins !) !!

D'autres rencontres ont suivi le vendredi, avec l'école Paul Herpin (merci pour le goûter !), puis l'école de Cormeilles. Pas de photos mais des beaux souvenirs, le cœur gonflé à bloc, et l'envie d'écrire encore !

Pour finir, ce moment que j'ai trouvé très drôle (classe d'Anne Peron, à Cormeilles) :
(moi)
- J'écris parfois avec d'autres auteurs, comme Sandrine Beau et Séverine Vidal, avec qui nous avons fait la série La Tribu...
(la classe, en chœur)
- Du sujet !!
- ... euh...
(la maîtresse)
- oui l'attribut du sujet, on est en plein dedans en ce moment...

:D

Merci à tous, aux médiathèques qui nous ont accueillis, à mes accompagnantes, et bibliothécaires investies et passionnées, Pauline et Delphine, à Annie Falzini de la librairie l'Oiseau Lire...
... et peut-être à bientôt (si mon Léo a la chance de remporter le prix) !








vendredi 10 mars 2017

Prix des Dévoreurs



Cette semaine, c'était le début de mes rencontres avec les classes participant au prix des Dévoreurs !
"Léo cœur d'indien" est dans la sélection du niveau CM, et ce sont donc des élèves de CE2 à CM2 avec qui j'ai eu le plaisir d'échanger pendant deux jours.


Et voyez plutôt comme ils ont été enthousiastes et productifs !...

La classe d'Emmanuelle Boquet avait travaillé autour de "Léo cœur d'indien" mais aussi autour de "On n'a rien venir"... Ce qui a donné une boîte de "mots que l'on aime et que l'on n'aime pas", et une boîte remplie de "symboles de paix".





Après un petit détour par l'école de Villers sur le Roule, pour rencontrer la classe de Cécile Bonnegent, nous occasionnant, mon accompagnatrice et moi, une légère panique du GPS sous le déluge des pluies de mars, nous avons découvert la classe de Marie-Josée Guerra, qui nous attendait de pied ferme.
Eux avaient imaginé des listes de mots qu'ils aimaient, mais aussi des suites (heureuses) à "Léo cœur d'indien", que j'ai été enchantée de découvrir :


 



Le mardi, je n'étais pas eu bout de mes surprises...
Dans la classe de M. Bellot, ils avaient dessiné un beau poster représentant mon histoire :


Et dans la classe de Pauline Cotten, des dessins inspirés par des passages du livre,
mais aussi des maquettes !





Bravo à la gagnante du concours qui avait été organisé dans la classe !

Merci aux enfants pour leurs sourires et leurs questions, aux enseignants pour leur accueil, mais aussi à Anaïs Geslin et Jacques Beaudoin qui m'ont accompagnée pendant ces deux jours (et m'ont entendue beaucoup me répéter...)

Et dans une semaine... Ça recommence !