mardi 2 juin 2015

Trois jours d'écriture à l'école des Tremblays !


A Jouy le Moutier, pendant la semaine du livre, toutes les classes ont écrit : du CP jusqu'au CM2 !

Trouver l'histoire à l'origine d'une expression, mélanger des expressions, écrire ce qui nous rend triste, écrire une histoire à trois... On ne s'est pas ennuyés !


Ecrire l'histoire à l'origine d'une expression...







Ecrire l'histoire à l'origine d'une expression (CM2) ...
Et mélanger les expressions pour en inventer d'autres (CE1)






Ecrire sur ce qui nous rend triste...





Ecrire une histoire à trois !






 



Poème avec le son P...

 

Et encore, vous n'avez pas tout vu... Je n'ai malheureusement pas prendre toutes les classes en photo...

Bravo les enfants ! Vous m'avez épatée !
Et Merci aux enseignants pour leur accueil !




jeudi 21 mai 2015

Rencontres pour le prix Saintonjeunes Junior




Le Prix Saintonjeunes Junior, ça se passe en Charente Maritime, à Saint Jean d'Angely (qui est une ville charmante que je regrette de n'avoir pu visiter...).
"Aristote in love" faisait partie de la sélection CM2-6ème, et c'est donc avec bonheur que j'ai été amenée à rencontrer les classes, et quelques parents lors d'une rencontre en médiathèque (et quelle médiathèque... ! Sublime... C'est là que je réalise que j'ai oublié de prendre des photos !).

D'abord, ce qui est bien, quand on écrit une histoire d'amour, c'est qu'on a le droit à des dessins romantiques...




Et quand on écrit une histoire de prénom, on a le droit à des poèmes... Des poèmes écrits à partir des initiales des prénoms de la classe.
(désolée pour la qualité de la photo... si vous m'entendez, chers poètes, envoyez-moi une belle photo de vos textes, pour qu'on puisse les lire !!)




Les "juniors" (donc), avaient aussi fabriqué des scènes du livre (et des autres livres de la sélection) :

Quand Aristote se jette sur Mathieu Robinier...

Aristote et sa mère chez eux...

Aristote et sa mère convoqués par la principale... 

Enfin, je suis repartie avec un carnet plein "d'impressions" qui m'ont fait chaud au cœur !



Merci à tous pour votre accueil !



lundi 4 mai 2015

Arthus et les nuages en librairie !


Un nouvel album avec Olivier Daumas aux pinceaux !

Cette fois, ce sont les P'tits Bérêts qui l'accueillent...
Arthus et les nuages, c'est l'histoire d'un petit garçon qui a une langue désobéissante, et qui a bien du mal à prononcer certains mots, dont, drame, celui qui désigne le métier auquel ses parents l'avaient destiné...

Hasard du calendrier, après "Le vilain défaut", c'est un nouvel album qui parle de différence, et... d'orthophonistes ! A croire que c'est un sujet qui me tient à cœur... 





Pour en (sa)voir plus, rendez-vous sur le site des Editions Les P'tits Bérêts !
Vous y trouverez même une interview qui vous expliquera d'où vient cette histoire...




lundi 13 avril 2015

T'as vu, ça, c'est mon thaumatrope !

A Courbevoie, les enfants de quatre ans connaissent le mot : thaumatrope ! Ils en ont même fabriqué...




Et dans la classe d'à côté, ils ont aussi un... praxinoscope (en plus de leurs thaumatropes à eux, donc) !


Etrange, me direz-vous... En maternelle, habituellement, avril, c'est plutôt le mois des fleurs, des poules, ou des œufs...
Sauf que ces enfants-là, travaillent autour du thème de la toile, dans le cadre du festival "Les mots libres", et que nous nous sommes rencontrés pour parler (entre autres) de mon album "La lanterne magique". Ceci expliquant cela !


Merci aux enseignantes pour leur accueil, merci aux enfants de maternelle et CP (et CP-CE2) pour leur enthousiasme, et surtout, merci à Françoise Raguin et Marie-Claude Auger pour l'organisation (et la compagnie) !
On se revoit donc fin mai pour le festival, à Courbevoie, durant lequel je dédicacerai mes livres...







mardi 31 mars 2015

Livres Complices 2015 : Vieux Charmont !

(Voir aussi le reportage sur les rencontres à Audincourt et l'atelier d'écriture à Voujeaucourt)



A Vieux Charmont, le jeudi, j'ai rencontré les enfants de la classe de Chantal (CP-CE1). Et là, je dois vous dire, que j'ai découvert un langage bien étrange... (il faudrait en parler à l'inspection).Voyez plutôt :



La maîtresse a demandé du scotch, on lui a apporté de la colle, un enfant a dit à un autre avec un grand sourire qu'il était "très moche"... Ah mais non ! Je comprends !  C'est parce qu'ils ont lu "Le dictionnaire de Bric et de Broc" !




La traduction du message !

Ils avaient lu beaucoup d'autres de mes albums, d'ailleurs et ont remarqué une chose que moi-même j'ignorais : "pourquoi dans tes livres, il y a toujours des échanges ??" (c'est vrai, ça... Troc dans "Ça vaut, ça vaut pas", échange de mots dans "Le dictionnaire de Bric et de Broc"... Echange d'animaux dans "Le Grand N'importe Quoi"... Echanges dans "Bonhomme et le fil rouge"... et s'ils lisent un jour "Je suis un autre", où un enfant échange son corps avec celui d'un autre, ils penseront que je ne sais parler que de ça !).

Enfin, ils m'ont présenté leur machine à n'importe quoi ("c'est la maîtresse qui a joué avec les lego..." m'a-t-on précisé) :





Un mécanisme fait tourner la machine !


Bravo pour tout ça (aussi pour les dessins sur la boîte... Impressionnants !) !

Le vendredi, je suis retournée dans cette école, mais cette fois, pour rencontrer les élèves de Christelle (CP).
Je ne sais pas s'ils avaient utilisés la machine de la classe d'à côté mais en tout cas, ils avaient fabriqué de drôles d'animaux, comme le Grand N'importe Quoi !


(où l'on découvre qu'il était 15h)


Et pour les simples loups, ils avaient eux aussi leur pizza spéciale :



La pizza qui vient de "Archibald Pizzas"...


Miam, une pizza au terreau ! 



Un grand bravo à eux ! Merci aux maîtresses pour leur accueil (comble de l'organisation, nous avons déjeuné dans une pizzeria, en plus, mais comme je ne suis pas un loup, j'ai survécu) !

Enfin, au salon Livres Complices, toutes les œuvres des enfants ayant rencontré des auteurs et / ou illustrateurs ont été exposées. C'était très impressionnant... Que de choses différentes, que d'idées folles, que de couleurs !



Je n'ai pas pu tout prendre en photo mais chaque création aurait valu le coup d'être montrée ici...


C'est là que je remercie Muriel, de l'ADEC, et que je tire mon chapeau à tous ceux qui ont participé à l'organisation de cette folle semaine. Ne changez rien, c'est parfait !