lundi 13 avril 2015

T'as vu, ça, c'est mon thaumatrope !

A Courbevoie, les enfants de quatre ans connaissent le mot : thaumatrope ! Ils en ont même fabriqué...




Et dans la classe d'à côté, ils ont aussi un... praxinoscope (en plus de leurs thaumatropes à eux, donc) !


Etrange, me direz-vous... En maternelle, habituellement, avril, c'est plutôt le mois des fleurs, des poules, ou des œufs...
Sauf que ces enfants-là, travaillent autour du thème de la toile, dans le cadre du festival "Les mots libres", et que nous nous sommes rencontrés pour parler (entre autres) de mon album "La lanterne magique". Ceci expliquant cela !


Merci aux enseignantes pour leur accueil, merci aux enfants de maternelle et CP (et CP-CE2) pour leur enthousiasme, et surtout, merci à Françoise Raguin et Marie-Claude Auger pour l'organisation (et la compagnie) !
On se revoit donc fin mai pour le festival, à Courbevoie, durant lequel je dédicacerai mes livres...







mardi 31 mars 2015

Livres Complices 2015 : Vieux Charmont !

(Voir aussi le reportage sur les rencontres à Audincourt et l'atelier d'écriture à Voujeaucourt)



A Vieux Charmont, le jeudi, j'ai rencontré les enfants de la classe de Chantal (CP-CE1). Et là, je dois vous dire, que j'ai découvert un langage bien étrange... (il faudrait en parler à l'inspection).Voyez plutôt :



La maîtresse a demandé du scotch, on lui a apporté de la colle, un enfant a dit à un autre avec un grand sourire qu'il était "très moche"... Ah mais non ! Je comprends !  C'est parce qu'ils ont lu "Le dictionnaire de Bric et de Broc" !




La traduction du message !

Ils avaient lu beaucoup d'autres de mes albums, d'ailleurs et ont remarqué une chose que moi-même j'ignorais : "pourquoi dans tes livres, il y a toujours des échanges ??" (c'est vrai, ça... Troc dans "Ça vaut, ça vaut pas", échange de mots dans "Le dictionnaire de Bric et de Broc"... Echange d'animaux dans "Le Grand N'importe Quoi"... Echanges dans "Bonhomme et le fil rouge"... et s'ils lisent un jour "Je suis un autre", où un enfant échange son corps avec celui d'un autre, ils penseront que je ne sais parler que de ça !).

Enfin, ils m'ont présenté leur machine à n'importe quoi ("c'est la maîtresse qui a joué avec les lego..." m'a-t-on précisé) :





Un mécanisme fait tourner la machine !


Bravo pour tout ça (aussi pour les dessins sur la boîte... Impressionnants !) !

Le vendredi, je suis retournée dans cette école, mais cette fois, pour rencontrer les élèves de Christelle (CP).
Je ne sais pas s'ils avaient utilisés la machine de la classe d'à côté mais en tout cas, ils avaient fabriqué de drôles d'animaux, comme le Grand N'importe Quoi !


(où l'on découvre qu'il était 15h)


Et pour les simples loups, ils avaient eux aussi leur pizza spéciale :



La pizza qui vient de "Archibald Pizzas"...


Miam, une pizza au terreau ! 



Un grand bravo à eux ! Merci aux maîtresses pour leur accueil (comble de l'organisation, nous avons déjeuné dans une pizzeria, en plus, mais comme je ne suis pas un loup, j'ai survécu) !

Enfin, au salon Livres Complices, toutes les œuvres des enfants ayant rencontré des auteurs et / ou illustrateurs ont été exposées. C'était très impressionnant... Que de choses différentes, que d'idées folles, que de couleurs !



Je n'ai pas pu tout prendre en photo mais chaque création aurait valu le coup d'être montrée ici...


C'est là que je remercie Muriel, de l'ADEC, et que je tire mon chapeau à tous ceux qui ont participé à l'organisation de cette folle semaine. Ne changez rien, c'est parfait !






lundi 30 mars 2015

Livres complices 2015 : Rencontres à Audincourt et Voujeaucourt



La semaine dernière, j'étais invitée par l'ADEC (dans le cadre du salon Livres Complices), à rencontrer les enfants des écoles participant à l'évènement.

Ma tournée internationale du Doubs a donc débuté par la ville d'Audincourt.

Avec les 6ème et 6ème SEGPA du collège Jean Bouhin, on s'est dit des choses importantes, dont :

- Lorsque les idées nous fuient, il faut aller se promener, lire, regarder un film, accepter d'avoir l'impression de perdre son temps.
- Au moment où l'on écrit, l'orthographe n'a pas d'importance (il faut juste arriver à se relire !). Personne ne devrait s'interdire d'écrire à cause de ça. Le temps de la relecture et de la correction vient plus tard, et en ce qui concerne l'orthographe seule, elle peut même être revue par d'autres si c'est trop compliqué.
- Quand on a envie d'écrire à plusieurs, il faut d'abord se poser quelques questions : est-ce que j'ai envie d'être le chef ? Est-ce que je suis prêt à entendre des critiques (bienveillantes) sur ce que j'ai écrit ?

On a discuté, ils m'ont lu leurs textes : pour les 6ème, une idée formidable : reprendre le principe de "Je suis un autre" et imaginer que le personnage atterrit dans la peau d'un artiste de cirque ! Imaginez la panique... Devoir vivre dans la peau d'un funambule ou d'un dompteur !
Quand je recevrai les textes terminés, vous pourrez les lire sur ce blog...



Quant aux 5ème, ils avaient écrit de très jolis syllogismes après avoir lu "Aristote in love" (des syllogismes plein de... vérité !).




J'ai été épatée par la liste des livres lus dans ces deux classes !

Les avis de la classe de 6ème sur "Le trou noir de la baignoire"
Les avis de la classe de 5ème

soleil d'avis sur Aristote in love !



Merci à eux pour leur enthousiasme, merci à leur enseignante, Sandrine (dont nous avons appris grâce aux syllogismes - voir ci-dessus - qu'elle est distraite et perd souvent ses clefs... J'en témoigne !), ainsi qu'à la bibliothécaire du collège, Françoise pour sa disponibilité et son accueil.

L'après-midi, c'était atelier d'écriture, à la médiathèque de Voujeaucourt, avec les enfants des écoles environnantes (ainsi que la médiathécaire, Sophie, qui s'est prêtée au jeu!). Nous avons passé deux heures à jouer avec les mots, à découper, coller, à écrire, bien sûr ! Les textes finaux ont été loufoques à souhait.



Article dans L'Est Républicain...


Jeudi, direction l'école Georges Edme.
J'ai d'abord été accueillie dans la classe de Grande Section. Et... bien accueillie... Voyez plutôt... Comme une reine : on m'avait préparé un trône avec une peau de bête !!



Après avoir répondu aux questions-champignons, j'ai pu admirer la magnifique pizza anti-loup qu'ils avaient réalisée en pâte à sel (après avoir lu "Une pizza pour Monsieur Wolf", bien sûr). On s'est interrogés sur l'origine des idées ("moi des histoires, j'en écris plein quand je dors"), on a écouté le bruit de la couverture cartonnée, on a mangé un oeuf de Pâques... On ne s'est pas ennuyés.





Puis ce fut au tour de la classe de CP-CE1. Là, une rafale de questions m'attendait. On a découvert le vrai visage de l'ornithorynque (qui, non, ne ressemble pas "à un écureuil"), on m'a passé une commande ("tu pourras écrire un livre avec mon prénom Janna dedans ?"), je leur ai fait la lecture de "Bonhomme et le caillou bleu" (cri du coeur de la classe, impossible de résister !)... Et ils avaient préparé des potions suite à la lecture du roman "Les potions de Papi-Guérit-Tout".


Le vendredi, je suis retournée à Audincourt, pour rencontrer deux autres classes.

Les CE1-CE2 avaient préparé un fil de questions multicolores (un clin d'œil à Bonhomme et le fil rouge, sans doute !).


Nous avons longuement discuté de mon métier, de mes livres... Et puis ils m'ont présenté l'œuvre réalisée pour l'exposition du salon : l'arbre du livre "Une toute petite chose" ! Rempli de beaux oiseaux colorés, comme sur les illustrations de Gabriel Alborozo !



Je suis également repartie avec leurs textes illustrés : il s'agissait d'imaginer ce qu'aurait pu devenir la graine une fois que Monsieur l'avait jetée dans le jardin... En voici quelques exemples...





La dernière classe que j'ai rencontrée fut celle des CE2-CM1.
Là aussi, ça n'était pas les questions qui manquaient !
Ils avaient réalisé une œuvre très originale : le décor du livre "Le roi maladroit"...










Pour l'exposition, il fallait utiliser obligatoirement une boîte à chaussures... 















 

Les feuilles de plastique transparent permettent de parcourir l'histoire....


Détail de l'intérieur


Ce furent de belles rencontres !

Un grand merci aux enseignantes pour leur accueil et pour le travail fait autour de mes livres ! Bravo ! Quelle imagination !...

Mais ça n'est pas terminé... Demain, je vous parlerai des classes de l'école de Vieux-Charmont !