mardi 27 septembre 2016

En sortant de chez moi, j'ai rencontré


A l'aube, en sortant de chez moi, j'ai rencontré
Un petit chemin de fer qui m'a emmenée
Non, pas autour de la Terre, mais autour de Merlieux
Tout autour de Merlieux j'ai rencontré
L'école de la Selve qui m'attendait
Avec des questions comme :



Des questions auxquelles j'ai répondu
Regardez, c'est en rouge au dessus
Harguéologue
Chasseur de Harengs ?
Sachez aussi que je ne vends pas de livres
Jamais
Aucun
C'est l'éditeur et le libraire, qui s'en chargent

Ensuite, avec Maryse, Jean, et Christi(a)ne,
On s'est mis à rouler
Rouler au milieu du printemps indien
Mais on ne l'a pas écrasé
Non, on s'est arrêtés
A la bibliothèque de Crécy sur Serre
A Nouvion et Catillon
A Amifontaine 
A l'école de Crécy sur Serre
Et à la Bibliothèque de Pontavert

Là j'ai rencontré
Quelques enfants rêvant de devenir écrivains
Des petits et grands artistes
Des enseignants et parents enthousiastes
Des lecteurs
Et d'autres qui préfèrent les mathématiques






On m'a offert un bracelet (merci Valentin !)
Des textes
Et des souvenirs qui ne se photographient pas
Comme les sourires et les yeux qui pétillent







Alors on est revenus à Merlieux
Pas à pied, non
Pas autour de la terre
Ni autour de la mer


Mais on est revenus car
La fête du livre nous attendait
Des classes avaient travaillé
Bricolé
Peint
Dessiné
Et aussi écrit autour d'Arthus et les nuages
Et Au même moment sur la terre de Clotilde Perrin






Tout était beau
Intelligent
Impressionnant
Chacun est reparti avec un prix

Enfin sous le chapiteau blanc
Tous nous avons dédicacés
Dans l'ordre :

Isabelle Gil, David Dumortier
Mélanie Rutten, Alice Brière Hacquet
et moi
Sylvain Diez, Clotilde Perrin, Christophe Léon

Sous le soleil et sous la pluie
A pied à cheval en voiture
Et en stylos à voiles.

(un grand grand merci à Danielle Bertrand, à Cécile Amour, aux bénévoles et à tous les autres !)


Pour en lire et voir plus, vous pouvez aller sur la page FaceBook de la Fête du Livre de Merlieux



















lundi 19 septembre 2016

Fête du Livre de Merlieux


(magnifique affiche de Clotilde Perrin)

Départ mercredi, pour trois jours de rencontres scolaires,
et deux rencontres / ateliers en bibliothèque !

Et je vous attends nombreux dimanche, pour les dédicaces !




jeudi 1 septembre 2016

Léo dans la course !


Mon roman paru en avril 2016 à l'Ecole des Loisirs a été sélectionné pour deux prix :

Le prix Bouquin Malin, à Oloron Sainte Marie
et
Le prix littéraire de l'action "Livres dans la boucle", organisé par France Bleue Besançon
et l'Académie de Besançon

Souhaitons lui bonne chance !

Edit : une troisième sélection ! Cette fois c'est pour le prix des Dévoreurs de livres, organisé par la librairie L'oiseau Lire d'Evreux et la Médiathèque Départementale de l'Eure.





lundi 29 août 2016

"Le Bureau des Poids et des Mesures" fait parler de lui



En cette rentrée (presque), je découvre tout un tas d'articles enthousiastes concernant notre album !
Tout d'abord, sur le site Ricochet (qui n'est plus à présenter) :

"Comme la médecine qui tente de quantifier la douleur, l’écriture pleine de fantaisie et d’invention d’Anne-Gaëlle Balpe nous invite à distinguer ce qui se mesure, base commune de l’expérience partagée, de ce qui compte intimement pour chacun d’entre nous, incommensurable. " (Danielle Bertrand)

Mais aussi sur le site "Des livres et les enfants" :

"Jeux de mots et de sens, surprises et clins d’oeil graphiques se mêlent intelligemment et proposent une réflexion pertinente sur la gestion de nos émotions et l’expression de nos sentiments. Les illustrations aux couleurs éclatantes participent entièrement au récit … Un coup de coeur ! "

Sur le site du Namurois :

"Ce texte, à la fois poétique et comique, n’est pas sans rappeler le burlesque de Jacques Tati. Ce sentiment est renforcé par les illustrations colorées et très années 60 de Vincent Mahé. Une histoire qui vaut des dizaines de « térayoupis » !"

Et même, la chronique d'une libraire, sur Radio RCF :


D'autres articles ici...

Merci à tous !


dimanche 19 juin 2016

Aix Libris, pour finir l'année en beauté

Aix Libris, sur l'île d'Aix, c'était merveilleux, à tout point de vue !
Vous me pardonnerez de ne pas faire de grands discours mais je crois que les photos parleront d'elles-mêmes...

Le point de vue merveilleux du voyage en bateau

Le point de vue merveilleux de l'hôtel Napoléon et des soirées autour d'un verre

Le point de vue merveilleux de la joyeuse troupe d'auteurs
(Vincent Villeminot, Aurélie Neyret, Sandrine Beau, moi, Gaïa Guasti, Stéphane Servant,
Gaël Aymon, Pascale Maret, Eric Sanvoisin et son épouse, Pascale,
accompagnés de deux de leurs enfants, avec mon mari Eric à la prise de vue)

Le point de vue merveilleux du coucher de soleil


Le point de vue merveilleux de l'éventail qui sauve la vie sous le chapiteau

Le point de vue merveilleux de l'utilisation d'éventails qui dégénère


Le point de vue merveilleux de la concentration pendant les dédicaces



Le point de vue merveilleux des balades et du paysage

Avec apparition soudaine de Sardine !

Le point de vue merveilleux des enfants (900 !)
venus sur l'île pour nous rencontrer




Le point de vue merveilleux des belles rencontres
(les CP de Bourcefranc ont travaillé autour de l'album "Le roi maladroit")



Le point de vue merveilleux de ce que les enfants ont réalisé avec leurs enseignants
(ici, des livres inspirés par mes histoires de "Bonhomme"... Cette classe a aussi sonorisé "Bonhomme et le fil rouge", en accompagnant le récit d'instrument fabriqués par les enfants ! Si la maîtresse lit ceci : n'oubliez pas de m'envoyer l'enregistrement pour que tout le monde en profite !)


  
Le point de vue merveilleux des lettres, dessins et autres petits messages

Le point de vue merveilleux de la séance photo

Alors un grand grand merci au Canopé de l'Académie de Poitiers, aux élèves du lycée professionnel qui ont géré d'une main de maître l'accueil des classes, un grand merci à tous ceux qui ont organisé l'évènement durant de longs mois, et ont fait vivre cette fête du livre : Carole, Serge, Hélène, Vanessa... et les autres !

C'était bien...